Aller au contenu

Sommeil, troubles du neurodéveloppement et épilepsie

Les troubles du neurodéveloppement (TSA, DI, TDAH, troubles DYS, etc) sont souvent associés à l’épilepsie, surtout si celle-ci est précoce et pharmacorésistante. Le colloque « sommeil et troubles du neurodéveloppement » du 10 juin 2021, disponible en replay, est donc intéressant pour les professionnels et les familles  accompagnant des personnes épileptiques. Ce replay est en plusieurs vidéos, à consulter selon vos disponibilités et votre intérêt. Allez consulter cette page pour visionner les vidéos qui vous intéressent. Vous y trouverez toutes les interventions des experts sur cette journée. Des capsules vidéo ponctuent ces interventions : témoignages de personnes atteintes de TND, de parents, de professionnels confrontés à ces troubles du sommeil.
Cette webconférence était organisée par le GIS Autisme et TND.

Trouble du sommeil ? Quel impact ?

Un trouble du sommeil c’est ne pas réussir à s’endormir, lutter contre le sommeil ou avoir des réveils nocturnes multiples. C’est aussi se réveiller sans pouvoir se rendormir, ou très précocement. Bref, la quantité et la qualité du sommeil sont affectées.

Les troubles du sommeil sont fréquents dans ces situation de handicap. Leurs causes sont multiples : crises d’épilepsie nocturnes, apnée du sommeil, causes en lien avec la maladie, avec un trouble du neurodéveloppement (TND) ou avec l’état somatique ou psychique. Les troubles du sommeil ont un effet négatif sur la qualité de vie et la santé. La fatigue favorise les crises d’épilepsie. Améliorer le sommeil a un effet positif sur l’état général, l’humeur, l’épilepsie et les troubles du comportement. Un mauvais sommeil perturbe le développement de l’enfant, accélère le vieillissement, favorise des troubles somatiques. C’est donc important d’en rechercher les causes et les traiter autant que possible, quel que soit l’âge. Tous vont mieux quand ils dorment mieux. Les parents aussi !

Améliorer la qualité des nuits est important

Vous pouvez améliorer la chambre d’une personne avec des crises d’épilepsie nocturnes,  et l’aider à s’endormir en confiance grâce à différents dispositifs. Voyez l’article « Chambre du résident épileptique » Une formation EPIPAIR aidera vos veilleurs de nuit à être sereins vis à vis des crises d’épilepsie troublant la nuit des personnes sur lesquels ils veillent. Ils trouveront dans ces formations des idées pour favoriser une bonne qualité de nuit pour les résidents. Consultez nous.

Cet article a été mis à jour le 13 août 2021

Partager sur les réseaux sociaux